Une approche orientante axée sur les besoins psychologiques ?

Mis à jour : 25 sept. 2019




Récemment, une enquête sur la motivation au travail a été menée auprès de plus de 3 300 travailleurs de neuf pays sur quatre continents différents. Les résultats révèlent la présence chez ces travailleurs de trois besoins psychologiques universels : l’autonomie, la compétence et l’affiliation sociale.


Gagné, M., Forest, J., Vansteenkiste, M., Crevier-Braud, L., Van den Broeck, A., Aspeli, A. K., et collab. (2015). « The Multidimensional Work Motivation Scale: Validation Evidence in Seven Languages and Nine Countries ». European Journal of Work and Organizational Psychology, 24(2), 178-196.


Une autre étude menée au Québec auprès d’élèves finissants du secondaire portait sur l’effet du manque de motivation au moment de choisir sa carrière. L’étude a révélé de fortes corrélations entre ce manque de motivation (intrinsèque) et d’autres facteurs, tels que la confiance en sa capacité de mener un projet professionnel, la réalisation de démarches de recueil d’information, le niveau d’effort investi dans ce processus, les conflits de valeurs, le manque d’information (sur soi, sur les professions, sur la façon de mener un processus de prise de décision), etc.