top of page

Quel type de personnalité favorise la sécurité au travail ?


" les personnes qui présentaient des niveaux plus élevés d’extraversion et de névrose (donc peu stables émotionnellement) étaient plus susceptibles d’adopter un comportement dangereux"


Dans une étude publiée en 2015, Beus et ses collaborateurs n’ont pas seulement considéré les accidents du travail comme un résultat lié à une cause unique.


En effet, les accidents peuvent être causés par une variété de facteurs qui échappent au contrôle de l’employé. Par exemple, il se peut qu’une machine ait été construite avec un défaut important qui n’a été découvert qu’après l’accident. Ou encore, qu’un employé ait suivi le protocole approprié avant l’accident, mais que les concepteurs de la formation aient commis une erreur. Pour cette raison, il est plus logique d’étudier le comportement sûr ou dangereux lui-même, plutôt que son seul résultat.


Voilà pourquoi les auteurs de l’étude se sont demandé quel type de personne est le plus susceptible, sur son lieu de travail, d’adopter un comportement défini comme sûr et d’éviter un comportement considéré comme dangereux.


Résultats


Selon les résultats obtenus, les personnes qui présentaient des niveaux plus élevés d’extraversion et de névrose (donc peu stables émotionnellement) étaient plus susceptibles d’adopter un comportement dangereux. Dans le cas des personnes extraverties, c’est leur besoin d’aller de l’avant et d’atteindre un statut plus élevé qui pourrait les conduire à compromettre la sécurité en prenant des risques. Les personnes névrosées, quant à elles, auraient tendance à se laisser envahir par l’inquiétude et l’anxiété, ce qui peut les rendre distraites. Elles seraient également plus susceptibles de laisser leur colère les amener à faire des choix impu