top of page

Savez-vous gérer vos attentes et celles des autres?

Dernière mise à jour : 7 déc. 2022

« Les meilleures choses dans la vie sont inattendues parce que nous n’avions aucune attente. » Eli Khamarov



Nous avons tous des attentes, que ce soit envers nous-mêmes, les autres, des objets de consommation ou encore des situations. Lorsque ces attentes ne sont pas comblées, il est possible d’éprouver de la déception, de la tristesse, voire du découragement. Comprendre les facteurs qui influent sur notre façon de gérer nos attentes et celles des autres est une étape importante afin de nous libérer de ces émotions négatives.


Faut-il croire en la pensée magique ?


Lorsque nous avons des attentes, nous voulons qu’elles se réalisent ! Cependant, s’attendre simplement à ce que quelque chose se produise ne suffit pas à ce que notre souhait se concrétise.


Jean Piaget, psychologue émérite du développement de l’enfant, a noté que les jeunes enfants ont du mal à distinguer le monde subjectif qu’ils élaborent dans leur tête et le monde objectif extérieur. Selon ses observations, les enfants croient donc parfois que leurs pensées peuvent causer directement des événements (p. ex. avoir des pensées de colère à propos de son petit frère peut le faire tomber dans l’escalier). Piaget parle à ce propos de « pensée magique » et affirme que nous devrions tous avoir dépassé ce type de pensée vers l’âge de 7 ans.


Or, il s’avère que beaucoup d’adultes normaux continuent à s’engager dans diverses formes de pensée magique. La prière, notamment, peut être considérée comme une manière d’appeler à la réalisation d’une attente sans que cela requière d’actions concrètes de la part de l’individu. Ce n’est évidemment pas une façon de gérer ses attentes, puisque cela déresponsabilise totalement la personne.