Que sont vraiment les « fonctions exécutives » ?


Les psychologues et les enseignants recourent fréquemment à ce terme de nos jours, mais peu d’entre nous savent exactement à quoi il réfère.


Les fonctions exécutives représentent en fait un ensemble d’aptitudes mentales comprenant la mémoire de travail, la flexibilité de la pensée et la maîtrise de soi. Nous utilisons ces compétences tous les jours pour apprendre, travailler et gérer notre vie quotidienne. Les troubles des fonctions exécutives peuvent rendre difficiles la concentration, le suivi d’instructions et la gestion des émotions, entre autres choses.


En d’autres termes, les fonctions exécutives sont les capacités cognitives qui nous permettent de gérer efficacement notre attention. La gestion efficace de celle-ci facilite notre performance lorsque nous devons penser et agir rapidement et de manière adaptative, ou lorsque nous faisons face à de nouvelles exigences professionnelles et que le temps est compté.


En général, lorsque nous sommes confrontés à une tâche, nous sommes capables :


· d’évaluer ce qui doit être fait ;

· de planifier la manière dont nous allons l’accomplir ;

· d’organiser ce plan en étapes consécutives ;

· d’estimer une fourchette de temps pour accomplir la tâche ;

· de persister jusqu’à ce que nous ayons atteint notre objectif.


Toutes ces étapes sont essentielles afin de réaliser et de mener à bien nos activités quotidiennes.


Les fonctions exécutives et l’autorégulation font appel à la mémoire de travail, à la dextérité mentale et à la maîtrise de soi, trois types de fonctions cérébrales qui fonctionnent ensemble, pour appliquer ces compétences aux tâches quotidiennes.


· La mémoire de travail nous permet de nous souvenir et d’utiliser différents éléments d’information sur de courtes périodes.

· La dextérité mentale (ou flexibilité mentale) nous permet de déplacer notre attention d’un endroit à un autre ou de nous adapter à des règles ou à des attentes différentes dans de nouveaux environnements.

· La maîtrise de soi nous permet de hiérarchiser les tâches et de résister à nos impulsions.



Les troubles liés aux fonctions exécutives chez l’adulte et l’enfant


Pour l’adulte moyen, le processus décrit ci-dessus semble intuitif, mais cela ne signifie pas qu’il en saisit toute l’importance. Prendre conscience d’un trouble des fonctions exécutives chez soi permet d’améliorer son processus cognitif et de trouver des stratégies adaptatives afin de pallier certaines de ses faiblesses.


À l’inverse, grâce à la structure de l’école et aux responsabilités qu’ils ont au sein de leur famille, les enfants saisiront généralement l’importance qu’ont les fonctions exécutives. Il importe malgré tout d’enseigner en contexte scolaire les compétences exécutives et l’autorégulation. Le développement de ces compétences facilite la vie et contribue à renforcer la confiance en soi d’une manière qui se prête aux réalisations futures.


Un enfant qui montre des difficultés liées aux fonctions exécutives et aux compétences d’autorégulation peut avoir des problèmes avec les éléments suivants :


– Commencer, prioriser ou terminer des tâches ;

– Se souvenir de ce qu’il vient d’entendre ou de lire ;

– Suivre des directives ou un ordre précis d’étapes ;

– S’adapter à des changements de règles ou de routines ;

– Passer d’une tâche à une autre ;

– Organiser ses pensées, ses choses ou son temps.


Les difficultés liées aux fonctions exécutives sont courantes chez les personnes souffrant d’un trouble d’apprentissage ou du TDAH et peuvent être causées par des différences dans le développement du cerveau, l’hérédité ou la vitesse de traitement de l’information.


Si vous pensez que votre enfant éprouve des difficultés de ce type, vous devriez en parler à votre pédiatre et envisager de demander une évaluation complète qui prend en compte différents domaines d’apprentissage et de réflexion. Les écoles effectuent souvent ce type de test gratuitement, mais un psychologue est une autre bonne option pour obtenir des réponses.


Par ailleurs, en tant qu’adulte, si vous éprouvez des difficultés de fonctionnement dans votre vie quotidienne, vous devriez en parler avec un psychologue ou un neuropsychologue afin d’obtenir un diagnostic et de mettre en place des stratégies compensatrices qui amélioreront vos fonctions exécutives.

339 vues0 commentaire