Dépistage précoce des troubles des fonctions exécutives chez l’enfant

Mis à jour : 22 sept. 2019

Adaptation d’un texte de :

Dre Anne Postel-Vinay, Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés.


Chez l'enfant, il ne faut pas confondre immaturité et dysfonctionnement neurologique (ou trouble des fonctions exécutives). Les enfants en bas âge (jusqu'à 4 ou 6 ans) ont des comportements de type « frontal », car les lobes frontaux ne sont pas encore tout à fait matures. Le cerveau développe par ailleurs ses réseaux d'avant en arrière, les lobes occipitaux permettant la maturation des aires visuelles en premier. Il est donc normal qu’un enfant soit impulsif à l’âge de 3 ans et qu’il le soit moins à partir de 7 ans.


Quels sont les symptômes chez l’enfant ?


Les symptômes d’un dysfonctionnement neurologique sont variables d'un enfant à l'autre, autant en ce qui concerne le type de trouble que la manifestation de son intensité. Les symptômes décrits ci-dessous sont caractéristiques des enfants éprouvant de grandes difficultés et ne peuvent refléter que de manière très imparfaite les difficultés des enfants ayant des troubles moins prononcés.

Comme pour d'autres difficultés développementales, les dysfonctions exécutives demandent à l'enfant un effort supplémentaire afin de compenser ses difficultés. Il en résulte une fatigue supplémentaire. Ces difficultés sont de plus présentes tout autant dans sa vie scolaire que dans sa vie familiale.


Il s'agit :


</