Poser un diagnostic de l’autisme sans évaluation psychologique : une vraie possibilité ?


Une nouvelle technologie permet d’analyser la façon dont le regard des autistes balaie un visage.

Bien des psychologues et des professionnels de la santé sursauteront à la lecture de ce texte. Cette nouvelle avancée technologique, est-elle fiable ? Cela reste à confirmer. Mais probablement que dans 10 à 20 ans, la manière de diagnostiquer l’autisme ne sera plus la même.

Les symptômes du TSA apparaissent généralement au cours des deux premières années de la vie et affectent la capacité de l’enfant à fonctionner socialement. Bien que les traitements actuels varient, la plupart des interventions se concentrent sur la gestion du comportement et l’amélioration des compétences sociales et de communication. Étant donné que la capacité de changement est d’autant plus grande que l’enfant est jeune, on peut s’attendre aux meilleurs résultats si le diagnostic et l’intervention sont faits tôt dans la vie. À ce stade de la vie de l’enfant, les parents ou les intervenants en milieu de garde sont les premiers à noter des changements dans les interactions sociales.

Peut-on trouver un moyen de diagnostiquer l’autisme de façon précoce ?