top of page

Êtes-vous susceptible de souffrir du trouble affectif saisonnier cet automne ?



Le trouble affectif saisonnier, ou TAS, n’est pas considéré comme une pathologie spécifique de l’humeur. Il s’agit plutôt d’un type de dépression majeure récurrente avec un schéma saisonnier.


Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), les critères de la dépression saisonnière incluent une dépression qui commence et se termine au cours d’une saison spécifique de l’année, et qui se répète sur une période de deux ans. Les désordres saisonniers surviennent le plus souvent en hiver, mais ils peuvent également se manifester en été, bien que plus rarement.


Le rôle de la sérotonine et de la mélatonine


Les personnes atteintes du TAS ont de la difficulté à réguler le neurotransmetteur qu’est la sérotonine, responsable de l’équilibre de l’humeur.


Selon une étude publiée par McMahon en 2014, ces personnes avaient un niveau 5 % plus élevé de SERT, une protéine qui aide au transport de la sérotonine, pendant les mois d’hiver qu’en été.


Le SERT transporte la sérotonine de la fente synaptique au neurone présynaptique, de sorte que des niveaux de SERT plus élevés entraînent une diminution de l’activité de la sérotonine, provoquant ainsi une dépres