Échelles Cliniques de Hudson

Walter W. Hudson


Échelle de l’estime de soi (ISE)
Cette échelle mesure en 25 items, le degré d’estime de soi de l’individu. On doit faire une distinction dans l’interprétation des scores sur la différence entre l’estime de soi et le concept de soi. Un individu peut avoir un score très élevé sur son estime de soi et avoir un potentiel dépressif. Il est recommandé d’utiliser l’échelle de satisfaction générale conjointement avec l’échelle d’estime de soi.

Échelle de satisfaction générale (GCS)

L’échelle de satisfaction générale est une mesure de l’état dépressif non psychotique de l’individu ou d’une crise suicidaire. Elle permet de faire un suivi avec un patient ayant connu un épisode psychotique ou ayant vécu une crise. Les expériences cliniques démontrent qu’un patient ayant un niveau de 70 doit avoir un suivi immédiat concernant son potentiel suicidaire.

Échelle des relations Parent – Enfant
Il existe trois échelles destinées à mesurer le degré, la sévérité et l’amplitude des problèmes dans la relation parent-enfant.


Échelle des attitudes parentales (IPA)
L’échelle est complétée par les parents à l’égard d’un enfant. Cette échelle permet de mesurer l’amplitude des problèmes de relation qu’il a avec son enfant, peu importe son âge. L’échelle couvre tous les âges de l’enfance, de 1 an jusqu’à 20 ans.


Échelle de l’attitude envers la mère (CAM)
L’échelle mesure le degré de sévérité et l’amplitude des relations problématiques que l’enfant a avec sa mère. Le questionnaire est complété par chaque enfant évalué. Il permet de fournir une mesure des problèmes tel que perçu par l’enfant.


Échelle de l’attitude envers le père (CAF)
L’échelle mesure le degré de sévérité et l’amplitude des relations problématiques que l’enfant a avec son père. Le questionnaire est complété par chaque enfant évalué. Il permet de fournir une mesure des problèmes tel que perçu par l’enfant.


Échelle des relations familiales (IFR)
Cette échelle mesure le degré de sévérité et l’amplitude des relations problématiques que la personne perçoit de sa relation avec sa famille et elle peut être conçu comme une mesure du stress intra-familial. Cette échelle peut être utilisé dans un contexte de thérapie familiale.


Échelle des relations avec les pairs (IPR)
Cette échelle mesure le degré de sévérité et l’amplitude des relations problématiques que la personne perçoit de sa relation avec ses pairs (amis ou relations). Elle peut être utilisée dans un contexte de relations difficiles ou problématiques avec un groupe de référence.




Caractéristiques

Stacks Image 8114

5 minutes

Stacks Image 8118

10 ans et plus

Stacks Image 8126

Relation familiale. Estime de soi. Relation avec les pairs. États dépressif.

Stacks Image 8140

Individuelle